Tous les articles par Juliette

Ciné-Balade avec La Fête du Cinéma

 

FDC18-Logo-fdbleu_lightDu 30 juin au 2 juillet, à l’occasion de La Fête du Cinéma, Ciné-Balade vous a emmené sur les collines de Montmartre et de Passy mais aussi à la découverte de sa nouvelle visite à Montreuil. L’évènement a été l’occasion de lancer un très joyeux rallye cinéma autour de la Tour Eiffel !

FDC 2018_CinebaladeDes photos de l’évènement à redécouvrir sur la page Facebook de Ciné-Balade.

La Fête du Cinéma est une opération de promotion organisée par la Fédération Nationale des Cinémas Français et BNP Paribas. Elle a lieu dans les salles de cinéma partout en France, du 1er au 4 juillet 2018.

Profitez d’un pack exclusif Ciné-Balade/Champs-Elysées Film Festival

005-breathless-theredlist

Le plus important festival de cinéma à Paris, Le Champs-Elysées Film Festival, inaugure aujourd’hui sa 7ème édition. 
Samedi 16 juin, soyez leur invité d’honneur grâce au pack exclusif proposé par Ciné-Balade !

Au programme :

17h30 : Balade sur le thème du film A Bout de Souffle de Jean-Luc Godard et des cinémas des Champs Elysées.

19h : Accès VIP au Rooftop du Publicis Cinéma : vue imprenable et cocktail offert.

20h15 : projection du film Tyrel de Sebastian Silva, en avant première et en compétition.

affiche-for-site-web-w-bandeau-logo-update-2

Macadam Heroes : la chasse au trésor cinéma par Ciné-Balade !

 

Macadam Heroes : la chasse au trésor cinéma

macadam_heroes_cinebalade

Ciné-Balade en partenariat avec Paris Pour Un Jour et Les Ateliers du Court Métrage a créé pour vous une aventure cinématographique unique dans les rues de Paris !

Muni d’une tablette numérique, vous êtes une équipe de tournage à la recherche de votre actrice. Sur votre chemin, toutes sortes d’épreuves vous attendent : des films à réaliser, des techniques ciné à expérimenter et des quizz qui feront appel aux connaissances de tous !

A la fin du rallye, vous saurez tout du travelling, des trucages de cinéma et vous aurez marché dans les pas d’acteurs cultes au cœur d’un Paris insolite et insoupçonné.

Distribution :
Pour des groupes de 8 à 200 personnes.
En français et en anglais.
Des équipes de 8 à 12 personnes.
Chacun se voit attribuer un rôle et des responsabilités pendant le rallye.
Animations vidéo sur tablette et régie live.

Technique :
Rallye de 2h30 I Quartier Rive Droite (Tour Eiffel & Passy) I Equipement : tablettes numériques avec vidéo, Fiches techniques, badges personnalisés, mallette d’accessoires I Parcours à pied de 2,5 km environ I Remise des fichiers photos et vidéos par envoi numérique I Montage des vidéos et projection en option.

Pour toute demande d’informations ou devis, contactez-nous !

La Visite Lumières de Noël

galeries-lafayette-noel-2017-coupole

Pour les fêtes, Ciné-Balade vous propose une balade féérique dans un quartier qui sait cultiver l’esprit de Noël : autour l’Opéra et des Galeries Lafayette.
Prenez la visite « Lumière, enfance du cinéma », ajoutez-lui quelques anecdotes et de nouveaux extraits, empruntez quelques chemins déjà empruntés mais tellement magiques tels que l’hôtel Scribe, la place Edouard VII ou le Square de l’Athénée, enfin choisissez une direction toute nouvelle, celle du plus grand magasin du monde car rien de tel qu’un grand magasin pour fêter Noël, en vrai et au cinéma. De nouveaux extraits, de nouvelles anecdotes et une ascension jusqu’à la terrasse du magasin pour profiter d’une vue imprenable sur Paris.
Les films vedettes ? Hugo Cabret, Charade, Le Père Noël est une ordure, Au Bonheur des Dames, Peur sur la ville, Moulin Rouge, Les Temps modernes...

RÉSERVER ICI !

 

Ciné-Balade s’empare de la Fête des Vendanges et du Musée de Montmartre

la-fete-des-vendanges-de-montmartre-2Cette année, la Fête des Vendanges est placée sous le signe des Lumières ! Quel meilleur thème pour rendre hommage au cinéma ?!

Ciné-Balade a donc eu l’immense plaisir d’y proposer sa visite de Montmartre au sein d’un programme très riche que vous trouverez ici.

Le groupe était au rendez-vous le samedi 14 octobre à 20h. A cette heure-ci, les conditions de visionnage des extraits ont été idéales et l’ambiance festive assurée !

 

enfantsparadis_cinebalade

Ciné-Balade s’est aussi associé au Musée de Montmartre il y a quelques mois pour vous permettre une immersion complète dans les décors des films montmartrois. Après de nombreux rendez-vous cet été et à la rentrée, les prochaines dates seront proposées durant les vacances de Noël.

Le package Balade bucolique et cinéphile dans les rues de Montmartre + Exposition « Montmartre, décor de cinéma » est disponible via ce lien. 

La réservation de la visite seule se fait par mail ou téléphone.

Grande Marche Populaire – Studios de Bry-sur-Marne

Le dimanche 2 juillet, Ciné-Balade a participé à la grande marche populaire sur le futur sentier du Grand Paris entre Neuilly-Plaisance et Champigny-sur-Marne, organisée par les comités départementaux du tourisme de Seine Saint-Denis et du Val de Marne.

Très joyeuse expérience  qui nous a permis d’en savoir bien plus sur les Studios de Bry-Sur-Marne, une immense cité du cinéma où se multiplient les tournages français et étrangers depuis près de 30 ans et où l’on trouve les seuls décors extérieurs disponibles en France dans un studio. Un atout indéniable dont voici un aperçu.

Longue vie aux Studios de Bry !

Plus d’informations ici.

decors-exterieurs-studios-de-bryStudios-de-Bry-Exterieur-768x350

Le Champo, QG de François Truffaut

logo-pariscinemaregion-cParis Cinéma Région, c’est le nouveau site de référence du Forum des images consacré aux films tournés depuis les débuts du cinéma en région parisienne. Actus, films, reportages… la région parisienne se met en scène !
? + de Paris, + de cinéma sur www.pariscinemaregion.fr ?

 

truffaut_portrait_cinebalade

Élevé au rang de monument historique depuis 2000, Le Champollion – dit Le Champo pour les nombreux intimes – fait partie de ces salles du Quartier Latin qu’affectionnent tout particulièrement les cinéphiles de la capitale. Doté de deux salles relativement douillettes, l’établissement peut se targuer d’avoir parmi ses spectateurs les plus grands noms du paysage cinématographique, dont un certain… François Truffaut.

Comme à la maison

René Clair, Claude Lelouch, Jean-Luc Godard, Louis Malle ou encore Claude Chabrol, pour ne citer qu’eux, y ont forgé et aiguisé leur cinéphile. Chabrol lui-même considérait d’ailleurs ce lieu comme sa « seconde université ». Comme lui, beaucoup d’étudiants d’hier et d’aujourd’hui ont passé beaucoup plus de temps dans les fauteuils du Champo que sur les bancs de la fac. Aujourd’hui, on peut de temps à autre y croiser Wes Anderson lors de ses séjours parisiens, incognito dans la file des passionnés qui se pressent à chaque séance.

Mais le spectateur que le Champo revendique avec fierté (et il y a de quoi), c’est bel et bien François Truffaut, qui n’avait aucun mal à faire quelques infidélités à sa chère Rive Droite pour retrouver son « Quartier général » (préface de F. Truffaut au livre Le cinéma et moi, de Sacha Guitry).

champo-maurice-bonnel_cinebalade

 

L’homme qui aimait les salles

Alors que l’amour et la fascination de Truffaut pour le cinéma s’expriment par tous les grains de la pellicule de ses films, on oublie souvent qu’il fut, un temps, à la tête d’une salle voisine, L’Accattone, située rue Cujas. Incontestablement, c’est dans le grand respect de la tradition que Truffaut vivait son obsession, sa boulimie d’images. D’ailleurs, il n’y a pas un gros effort à faire pour se l’imaginer bien calé et les yeux rivés sur l’écran, des après-midi voire des soirées durant.

D’une certaine manière donc, chaque spectateur du Champo peut aujourd’hui se sentir un peu en communion avec François Truffaut. Car c’est aussi ça, la magie du cinéma !

Les seuls souvenirs toujours frais et vivaces qui défileront sans cesse devant nous comme un film monté en boucle, eh bien ce seront ceux qui vont de Barbès à Clichy, des Abbesses à Notre-Dame-de-Lorette, du Ciné-Club Delta au Champollion…
F. Truffaut, quelques mois avant sa mort, dans une lettre à R. Lachenay

 

N’oubliez pas ! Les prochaines ciné-balades « Le Paris de François Truffaut » sont programmées les samedi 20 mai et 10 juin prochains à 14h30. Réservation : info@cine-balade.com

Souvenirs du musée Grévin

cine_balade_grevin6

 

Quelques photos en souvenir du partenariat entre Ciné-balade et le musée Grévin pour l’évènement « Grévin fait son cinéma » du mois d’avril.

Pendant 15 jours, ciné-balade a profité du cadre féérique du musée entouré de deux pionniers, Georges Méliès et Emile Reynaud et de quelques stars par-ci par-là ! ;)

 

   cine_balade_grevin4   

cine_balade_grevin3        cine_balade_grevin5

Grevin_cinebalade

 

 

 

 

 

Alice Guy : de secrétaire à cinéaste

logo-pariscinemaregion-cParis Cinéma Région, c’est le nouveau site de référence du Forum des images consacré aux films tournés depuis les débuts du cinéma en région parisienne. Actus, films, reportages… la région parisienne se met en scène !
? + de Paris, + de cinéma sur www.pariscinemaregion.fr ?

 

alice-guy-cineaste-cine_balade

Née en 1873 à Saint-Mandé (Île-de-France), Alice Guy a partagé son enfance entre la Suisse et le Chili avant de suivre sa mère à Paris. Grâce à ses études de sténographie, elle devient secrétaire de direction au Comptoir général de photographie, racheté par Léon Gaumont. Passionnée, elle apprend tout d’abord les techniques de la photographie. Puis sa curiosité est attisée suite à la projection privée des frères Lumières à laquelle elle a assisté en 1895.

 

alice-guy-blache-cinebalade

À cette période, les premiers films consistent essentiellement à filmer des scènes réelles de la vie quotidienne. Mais, influencée par les livres et le théâtre, elle souhaite y insuffler une dose de fiction. Aussi elle convainc Léon Gaumont de la laisser réaliser un premier film : La Fée aux choux (1896). Alors qu’elle n’était au départ pas autorisée à délaisser son travail pour ses essais, la confiance s’installe peu à peu et Alice Guy prend la direction d’un secteur de vues animées de fiction de Gaumont.

 

« Aujourd’hui, il est rigoureusement établi que, contrairement aux affirmations hasardeuses de certains spécialistes de la question, Alice Guy a réalisé sa Fée aux choux au début de l’année 1896, quelques semaines avant l’entrée en lice de Georges Méliès. »

Charles Ford, historien du cinéma

Pionnière sur de nombreux aspects, Alice Guy contribue à inventer les codes de la fiction au cinéma. En 1898 elle réalise le premier péplum du cinéma sur Jésus Christ qui rencontre beaucoup de succès et inspire notamment les concurrents de Gaumont. Quelques années plus tard, elle réalise les premiers films musicaux appelés « phonoscènes » avec l’aide d’un chronophone pour immortaliser le son.

chronomegaphone-gaumont-phonoscene_cinebaladeChez Gaumont, elle réalise de nombreux films : seule, puis avec l’aide de collaborateurs encore inconnus tels que Ferdinand Zecca et un certain Louis Feuillade. Ce dernier devient alors son protégé et son scénariste attitré. À son départ pour l’Amérique avec son mari en 1907, elle suggère à Léon Gaumont de nommer Louis Feuillade à sa place en tant que directeur artistique. Une promotion que ni l’un ni l’autre n’ont regrettée.

 

Aux États-Unis, le succès est considérable : elle y crée même sa société de production de films : la Solax Film Co. Après une carrière impressionnante, l’ancienne secrétaire devenue la première réalisatrice de l’histoire du cinéma tourne en 1920 son dernier film avant de revenir en France où, malheureusement, elle ne retrouva jamais ni carrière ni succès.

Lycéens & apprentis au cinéma : Ciné-Balade A Bout de Souffle

Dans le cadre du dispositif « Lycéens et apprentis au cinéma », coordonné en Ile de France par Les Cinémas Indépendants Parisiens (CIP), Ciné-Balade a créé une nouvelle balade destinée aux groupes scolaires et étudiants, autour du film A Bout de Souffle de Jean-Luc Godard. Le circuit se déroule dans le quartier latin, quartier des cinéphiles, de la Nouvelle Vague et de la jeunesse.

N’hésitez pas à me contacter si vous désirez la proposer !

info@cine-balade.com 

presentation_ABoutdeSouffle