Le Champo, QG de François Truffaut

logo-pariscinemaregion-cParis Cinéma Région, c’est le nouveau site de référence du Forum des images consacré aux films tournés depuis les débuts du cinéma en région parisienne. Actus, films, reportages… la région parisienne se met en scène !
? + de Paris, + de cinéma sur www.pariscinemaregion.fr ?

 

truffaut_portrait_cinebalade

Élevé au rang de monument historique depuis 2000, Le Champollion – dit Le Champo pour les nombreux intimes – fait partie de ces salles du Quartier Latin qu’affectionnent tout particulièrement les cinéphiles de la capitale. Doté de deux salles relativement douillettes, l’établissement peut se targuer d’avoir parmi ses spectateurs les plus grands noms du paysage cinématographique, dont un certain… François Truffaut.

Comme à la maison

René Clair, Claude Lelouch, Jean-Luc Godard, Louis Malle ou encore Claude Chabrol, pour ne citer qu’eux, y ont forgé et aiguisé leur cinéphile. Chabrol lui-même considérait d’ailleurs ce lieu comme sa « seconde université ». Comme lui, beaucoup d’étudiants d’hier et d’aujourd’hui ont passé beaucoup plus de temps dans les fauteuils du Champo que sur les bancs de la fac. Aujourd’hui, on peut de temps à autre y croiser Wes Anderson lors de ses séjours parisiens, incognito dans la file des passionnés qui se pressent à chaque séance.

Mais le spectateur que le Champo revendique avec fierté (et il y a de quoi), c’est bel et bien François Truffaut, qui n’avait aucun mal à faire quelques infidélités à sa chère Rive Droite pour retrouver son « Quartier général » (préface de F. Truffaut au livre Le cinéma et moi, de Sacha Guitry).

champo-maurice-bonnel_cinebalade

 

L’homme qui aimait les salles

Alors que l’amour et la fascination de Truffaut pour le cinéma s’expriment par tous les grains de la pellicule de ses films, on oublie souvent qu’il fut, un temps, à la tête d’une salle voisine, L’Accattone, située rue Cujas. Incontestablement, c’est dans le grand respect de la tradition que Truffaut vivait son obsession, sa boulimie d’images. D’ailleurs, il n’y a pas un gros effort à faire pour se l’imaginer bien calé et les yeux rivés sur l’écran, des après-midi voire des soirées durant.

D’une certaine manière donc, chaque spectateur du Champo peut aujourd’hui se sentir un peu en communion avec François Truffaut. Car c’est aussi ça, la magie du cinéma !

Les seuls souvenirs toujours frais et vivaces qui défileront sans cesse devant nous comme un film monté en boucle, eh bien ce seront ceux qui vont de Barbès à Clichy, des Abbesses à Notre-Dame-de-Lorette, du Ciné-Club Delta au Champollion…
F. Truffaut, quelques mois avant sa mort, dans une lettre à R. Lachenay

 

N’oubliez pas ! Les prochaines ciné-balades « Le Paris de François Truffaut » sont programmées les samedi 20 mai et 10 juin prochains à 14h30. Réservation : info@cine-balade.com

Souvenirs du musée Grévin

cine_balade_grevin6

 

Quelques photos en souvenir du partenariat entre Ciné-balade et le musée Grévin pour l’évènement « Grévin fait son cinéma » du mois d’avril.

Pendant 15 jours, ciné-balade a profité du cadre féérique du musée entouré de deux pionniers, Georges Méliès et Emile Reynaud et de quelques stars par-ci par-là ! ;)

 

   cine_balade_grevin4   

cine_balade_grevin3        cine_balade_grevin5

Grevin_cinebalade